Implants

La pose d’implants, étape par étape :

Indications des implants

Les implants sont particulièrement indiqués pour remplacer une dent absente sans abimer les dents voisines, pour éviter la réalisation d’un appareil toujours moins confortable que de vraies dents, ou pour stabiliser de façon extraordinaire un appareil qui ne tient pas suffisamment.

Les implants dentaires permettent de résoudre les nombreux problèmes associés à la perte des dents et qui nécessitaient jusqu’à présent la pose d’une prothèse amovible (un dentier) ou dans certains cas d’entamer des dents saines pour faire un bridge.

Il n’y a pas d’âge limite pour mettre des implants. Les seules limites sont le volume et état de l’os ainsi que l’état de santé. Les enfants peuvent être implantés dès la fin de leur croissance.

La technique de l'implant

Inventés il y a plus de 30 ans, les implants ont connu ces dernières années de véritables bouleversements techniques, qui autorisent leur utilisation même chez les patients âgés.

Les implants sont des racines artificielles qui permettent de remplacer une ou plusieurs dents.

C’est une technique non douloureuse qui se déroule sous anesthésie locale au cabinet.

Nous avons maintenant à notre disposition une technique fiable et éprouvée permettant le remplacement des dents par des prothèses fixes permanentes.

Il s’agit d’ une racine artificielle mise en place dans l’os maxillaire et permettant de rem­placer la racine d’une dent naturelle. Cette racine artificielle est fabriquée en Titane (comme les prothèses de hanche par exemple). Ce matériau est parfaitement biocompati­ble, il peut se lier biologiquement et dura­blement avec les tissus vivants l’environnant : l’os et la gencive.

La mise en place d’un implant a lieu au cabinet du Docteur Badach, dans de parfaites conditions d’asepsie. C’est une chirurgie précise et minutieuse. Elle est réalisée sous anesthésie locale et reste donc totalement indolore. Les suites post opératoires sont générale­ment très faibles et maitrisées par les médi­caments prescrits.

Un implant n’est pas une greffe. Il ne peut donc pas y avoir de rejet. Cependant dans certains cas (5 % environ), la cicatrisation osseuse se fait mal et l’implant ne peut être conservé, il devient mobile et légèrement sensible comme une dent naturelle. Dans ce cas, il convient de le déposer après anesthésie. Une nouvelle mise en place peut être réali­sée quelques mois plus tard.